Didier Raoult

Didier Raoult


Directeur de l'IHU Méditerranée Infection. Professeur de médecine. Infectiologue. Microbiologiste.

850125 followers  •  14 Suivis  •    •  

Retrouvez notre position concernant les 246 articles commentés sur Pubpeer par Mme Bik et ses collaborateurs.

Finalement, le médicament toxique pour le coeur et causant des arythmies est le remdesivir, pas l'hydroxychloroquine, d'après cette analyse réalisée par des pharmacologues de Paris à partir des données de l'OMS. La vérité finit par sortir !

tweet picture

Nous venons de mettre en ligne notre série de 2111 patients hospitalisés à l'IHU en 2020. Parmi eux, 1200 sont traités par HCQ+AZ. La mortalité est diminuée de 30%. L'article a été envoyé pour publication dans une revue à comité de lecture.

tweet picture

Tableau comparatif entre remdesivir et hydroxychloroquine. Que s'est-il passé pour que le remdesivir soit privilégié ? Aveuglement ? Bêtise ? Corruption ? Incapacité à reconnaître ses erreurs ? Autre chose ?

tweet picture

On nous a donné raison sur les antibiotiques, les anticoagulants, le dépistage systématique, la surveillance de la saturation en oxygène, l'existence de variants : il ne manque plus que la chloroquine ! Tous ces éléments sont datés dans mon livre Carnets de Guerre COVID-19.

Analyse de l'ancien directeur de l'ANSM, Dominique Maraninchi : comment médecins et chercheurs doivent-ils faire face aux situations à risque de conflits d'intérêt ?

Retrouvez sur notre chaîne YouTube le séminaire du Dr Harvey Risch : "hydroxychloroquine and its friends".

Chargement
Loading

1003 patients traités à l @IHU_Marseille  avec le protocole hydroxychloroquine-azithromycine. Notre priorité est de guérir les patients diagnostiqués positifs au COVID-19. Merci aux équipes de diagnostic et de soin qui se mobilisent jour et nuit. #SFMP 

tweet picture

Plusieurs Etats ont d'ores et déjà intégré l'hydroxychloroquine ou la chloroquine dans leurs recommandations thérapeutiques pour le traitement du Covid-19 dès la détection des symptômes du virus.

tweet picture

Je suis né à Dakar, j'ai toujours entretenu un lien avec l'Afrique. Merci à Cheikh Sokhna et Idir Bitam qui dirigent des laboratoires intégrés à l'IHU, au Sénégal et en Algérie, et aux Prof. Mboup et Muyembe qui font partie de notre conseil scientifique.

tweet picture

Si je suis amusé par la créativité des réseaux sociaux, notamment via des comptes parodiques et des détournements, je tiens à rappeler que je suis un homme poli : la vulgarité ne fait pas parmi de la panoplie de mes tweets. Rendez-vous demain pour de nouvelles données épidémiques

Notre série, l'une des plus importantes au monde (10429 patients), vient d'être acceptée dans la revue IJID et montre l'efficacité de la bithérapie précoce HCQ+AZ. Elle comprend une méta analyse à jour, faite par des professionnels. Preprint :

"Sur le plan thérapeutique, ce que l'on est en train de voir, c'est que les malades, au moment où ils ont une insuffisance respiratoire et qu'ils rentrent en réanimation, n'ont presque plus de virus. C'est alors trop tard pour traiter les gens avec des antiviraux." (1/2)

L'efficacité de HCQ + AZ pour réduire la durée du portage viral, montrée dans notre étude IJAA a été confirmée, avec par la suite la démonstration d'une efficacité sur la mortalité. Nous n'avons jamais changé d'avis. Détails dans notre dernière revue :

Le remdesivir ne soigne pas. Pire, il cause des insuffisances rénales : sur les 5 premiers patients traités par ce médicament à l'hôpital Bichat@APHP , 2 ont été mis sous dialyse. Quand aura-t-on les résultats de Discovery ? Qu'attend l'OMS pour réagir ?

Chargement
Loading