Fabrice Arfi

Fabrice Arfi


Journaliste. Co-responsable du pôle "enquêtes" à Mediapart. fabrice.arfi@mediapart.fr

210372 followers  •  3323 Suivis  •    •   http://t.co/bHwgzqekLX

[DANS LES ARCHIVES DE MEDIAPART] Les confidences de l'homme à l'origine de l'affaire Balkany, sans qui la justice n'aurait jamais été mise en branle. Une histoire shakespearienne, version 9-2.

[THREAD] Encore un magnifique triple salto arrière du JDD ce matin sur l'affaire libyenne. Cette fois au sujet de la chambre forte louée secrètement le temps de la campagne de 2007 par Claude Guéant. Le journal parle d'un «coffre aux fantasmes». ⤵️

Face aux affaires des autres, le RN, LR et la FI préfèrent, c’est selon, regarder la pointe de leurs chaussures ou attaquer bille en tête la justice financière, qui enquête aussi sur eux.

Guéant s'est rendu à 7 reprises entre mars et juillet 2007 dans cette chambre forte de très grande taille. Le JDD explique que sur ces 7 visites, six ont eu lieu après l'élection, dont trois le 9 mai — le deuxième tour était le 6. Donc pas de rapport avec l'élection. Ah oui ?

Le JDD manquait peut-être de place pour expliquer que: 1. Les prestataires (ou autres) ne sont pas payés en temps réel, a fortiori pour d'éventuels versements en espèces tels qu'il sont aujourd'hui suspectés par l'enquête judiciaire.

2. Pour mémoire, la date limite de dépôt des comptes était, pour l'élection présidentielle de 2007, le 6... juillet.

tweet picture

3. Exemple avec un cas concret. Les 250.000€ de primes versés en liquide aux salariés de la campagne de Sarkozy, selon une estimation récente de l'enquête judiciaire, l'ont été précisément après l'élection...

Chargement
Loading

Alexandre Benalla et Vincent Crase, dont Mediapart a révélé les manigances (violation du contrôle judiciaire, destruction de preuves, parjure, contrat russe) sont à l’étranger. Tranquilles. Tandis que sans attendre, le parquet a envoyé procureurs et policiers nous perquisitionner

BHL sur Mehdi Meklat — qui a écrit des horreurs et s'en est excusé. BHL sur Yann Moix — qui a écrit des horreurs et s'en est excusé.

Avoir été reconnue coupable par la justice, comme Christine Lagarde, dans une affaire (Tapie) portant sur plus de 400 millions d’euros d’argent public n’a aucune espèce d’incidence pour prendre la tête de la BCE avec le soutien des autorités françaises. Noté.

Être musulmane, porter un voile et avoir une activité publique, chanteuse comme Mennel (pour The Voice) ou syndicale comme Myriam Pougetoux (à l'UNEF), c'est, en France, en 2018, l'assurance d'être humiliée, vilipendée, attaquée, insultée... La haine. Brute.

Ce n'est pas fini. La directrice de cabinet de Rugy a conservé douze ans son HLM sans y habiter.

Le procureur de Paris — celui avec lequel le pouvoir exécutif voulait être «à l'aise» lors de sa nomination — classe sans suite la procédure pour faux témoignages visant trois proches de Macron à l'Elysée, dont MM. Strzoda et Kohler, dans l'affaire Benalla.

Le culot de cet élu qui invite à grand frais d’argent public les amis de son couple à dîner, se fait construire un dressing à 17.000€ et utilise ses notes de frais pour financer son parti pour défiscaliser ensuite dépasse l’entendement.

— Le député Bridey, qui se fait rembourser deux fois ses frais ? «Je rembourserai», dit-il. — François de Rugy, qui a invité amis et famille aux frais du contribuable ? «Je rembourserai». — Sylvie Goulard, citée dans l'affaire des emplois fictifs du Modem ? «J'ai remboursé».

Les pires adversaires du journalisme, ce sont désormais les journalistes. Pathétique.

Chargement
Loading