Résultat pour chahinez daoud

Add to feed Créez votre propre FEED

Récent

Rapport d'enquête après le féminicide de Chahinez Boutaa à Mérignac VIDEO ► Cc@SandrineLeclere  @F3ToutesRegions  @JTweFrance3  @ArnouldElsa 

"Fautes professionnelles", "rédaction de plainte baclée"... Le rapport de la "police des polices" est particulièrement accablant dans l'affaire du féminicide de Chahinez Daoud.

Selon l'IGPN, des dysfonctionnements en série ont précédé le meurtre de Chahinez Daoud à Mérignac

tweet picture

💬 "Ils sont coupables d'avoir minimisé, de ne pas avoir été clairvoyants": en mai dernier, Chahinez est tuée et brûlée vive à Mérignac par mon mari. Dans son rapport, l'IGPN a reconnu une succession de fautes professionnelles des policiers. #ApollineMatin 

👮♂️ Plainte bâclée, arrestations manquées... l'IGPN épingle les policiers en charge du dossier de Chahinez, tuée et brûlée vive en mai dernier à Mérignac#ApollineMatin 

Les policiers mis en cause après le #f éminicide de Mérignac vont être sanctionnés. Une série de fautes professionnelles n'avaient pas permis de protéger Chahinez Boutaa, tuée par son mari violent en mai dernier.

tweet picture

Gilles-William Goldnadel sur le rapport accablant de l'IGPN : "Chahinez serait vivante s'il n'y avait pas eu un dysfonctionnement judiciaire et policier" #FeminicideMerignac  #Punchline 

Brûlée vive à Mérignac : les policiers qui n'ont rien fait pour protéger Chahinez seront sanctionnés

Le 4 mai, Chahinez Daoud avait été blessée par balle avant d'être immolée par le feu dans la rue par son mari violent dont elle était séparée #M érignac

🔴 INFO - #Justice  : Un nouveau rapport de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) confirme qu’il y a bien eu une succession de fautes et des erreurs dans la chaîne policière et judiciaire cinq mois après le féminicide de Chahinez#Boutaa  à Mérignac près de Bordeaux.

tweet picture

Chargement
Loading

Plus intéressant

Chahinez B. est morte brûlée vive par son mari après avoir reçu plusieurs balles, le 4 mai à Mérignac. Cette mère de trois enfants âgée de 31 ans avait déjà porté plainte contre son conjoint, qui a été interpellé et placé en garde à vue pour assassinat.

Elle s'appelait Chahinez, elle avait 31 ans, 3 enfants. Brûlée vive par son ex-compagnon, violent et récidiviste. Voici son histoire.

Alors qu’elle avait porté plainte le 15 mars contre son mari violent, Chahinez Daoud est décédée le 4 mai, brûlée vivante par son conjoint. Une mission d’inspection avait déjà émis des doutes sur le sérieux du suivi de son mari violent

🔴 @GWGoldnadel ] Chahinez brûlée vive parce qu’elle voulait vivre libre : silence de mort des immigrationnistes et des féministes ⤵️

Comme Nathalie à Lille en 2019, comme Chahinez à Mérignac il y a moins d’un mois et comme tant d’autres, à #Hayange , Stéphanie aussi avait déposé une main courante et une plainte contre son conjoint qui l’a tuée en pleine rue. La République doit protéger ces femmes en danger.

Chahinez morte brûlée vive en pleine rue par son mari à Merignac. Quand le refus de l’assimilation mène à la mort la plus barbare... "Elle voulait vivre en France comme une Française,son mari voulait une Algérienne comme en Algérie"

A Mérignac, rassemblement en hommage à Chahinez, abattue puis brûlée vive par son compagnon en pleine rue #feminicide  (📸 @ThibaultGrouhel )

tweet picture

"Malgré les coups elle restait pour ses enfants" Chahinez a été tuée après avoir été brûlée vive par son mari à Mérignac

tweet picture

#Feminicide : émoi et colère après la mort à Mérignac de Chahinez Boutaa, mère de trois enfants de 5, 8 et 13 ans, blessée par arme à feu et brûlée vive par son ex-conjoint qui avait déjà été condamné pour des violences conjugales en 2015 et en 2020.

Kamel Daoud : "Il faut démanteler l'islamisme" L'écrivain et intellectuel évoque l'islamisme, au lendemain de la décapitation d'un enseignant d'histoire-géographie.

tweet picture

Chargement
Loading