Résultat pour Algérien·ne·s

Add to feed Créez votre propre FEED

Récent

Une nuit pour se souvenir des Algérien·ne·s tué·e·s le 17 octobre 1961. Des militantes se sont rendues sur différents lieux du massacre du #17octobre1961  pour y graffer le nom des tué.e.s. Par Léopold Lambert. @TheFunambulist_ )

Vous allez sûrement le voir un peu partout ce soir... Du vert, du blanc et un croissant de lune avec une étoile rouge au milieu. Quel lien ont les Algérien·ne·s avec leur drapeau ? #ALGNIG 

#CAN2019  Pour les Algérien(ne)s qui n'ont pas la chance d'aller au #Caire  ce soir, les stades d' #Alger  et des autres villes du pays ouvriront leurs portes pour accueillir les supporters #ALGSEN  #TotalAFCON2019 

“Avant, c'était : tu parles, tu meurs. Aujourd'hui c'est : parle jusqu'à ce que tu meurs.” Pourquoi les Algérien·ne·s se sont soulevé·e·s contre le “système” ? Ce rappeur nous raconte.

“Toz We Can !” ou quand les Algérien·ne·s font la révolution (aussi) par le #streetart .

Bouteflika a promis de nouvelles élections anticipées s'il est élu au prochain scrutin présidentiel. Pas au goût de beaucoup d'Algérien·ne·s, qui sont toujours en masse dans la rue.

"Allô Bouteflika ?" : depuis l'annonce de son hospitalisation en Suisse, l'hôpital de Genève croule sous les canulars d'Algérien·ne·s.

Soutien à nos ami(e)s algérien(ne)s qui ne veulent plus des élites corrompues. #GiletsJaunes  #Bouteflika  #Algerie_manifestation 

“Pas de 5e mandat, Bouteflika !” : Des Algérien·ne·s contestent la candidature à un nouveau mandat de leur président malade. Des milliers bravent l'interdiction de manifester à Alger pour se faire entendre.

Le lendemain, Prosper, 22 ans et en dernière année de master, décède sur son lit d’hôpital. Sa mort a provoqué la colère d’Algérien·ne·s sur les réseaux sociaux mais surtout d’étudiant·e·s étranger·ère·s en Algérie, notamment subsaharien·ne·s. #JusticeForProsper 

tweet picture

Chargement
Loading

Plus intéressant

Parce qu'elle a la peau foncée, #MissAlg érie2019 fait face à une vague d'attaques racistes de la part de certain·e·s Algérien·ne·s. Elle a répondu.

“Make Algeria Green Clean Again” : c'est ce que tente de faire Adel Adaya, un entrepreneur social qui sensibilise les Algérien·ne·s à l'environnement.

Chargement
Loading